Suivre l actualité du Blog dans votre boîte mail / Entrez votre courriel

samedi 28 novembre 2009

Le Temps Tri-Dimentionnel des Mayas d'aujourd'hui

Le Temps Tri - Dimensionnel des Mayas d'aujourd'hui est transmis et enseigné par Simeth-Maya de Palenque : cette approche est spécifique de la volonté maya d'harmonisation des Calendriers incarnée historiquement par la Tradition de Xochicalco - d'abord maya puis aztèque avant de devenir le lieu où convergèrent les deux traditions calendaires dans un souci réciproque d'unification.





A ce titre, loin d'opposer un Calendrier à un autre, elle les unifie.
Ainsi enseigne-t-elle à celles et à ceux qui furent structurés par le Calendrier Grégorien - à adopter pour leur usage quotidien et à se familiariser avec la Première Dimension Temporelle donnée par le Calendrier dit de 13 Cycles de 28 jours + 1 Jour Hors du Temps.
En cela, elle demeure fidèle à l'essence même de la Tradition de Xochicalco qu'elle incarne ici en Europe tandis qu'à Mexico oeuvre la Maestra Akauhtzin-Xochiquetzal à l'origine du "Calendario de la Cuenta del Tiempo Unificado" comportant 13 constellations correspondant à une périodicité annuelle de 365 jours répartis en 13 cycles de 28 jours + 1 Jour Hors du Temps célébré chaque 26 Juillet de chaque année lorsque le Soleil est au Zénith au-dessus du Temple Majeur de Mexico.
Toutes deux sont Membres du Conseil de Tradition des Grands-Mères de Mexico-Tenochtitlan.
Cependant contrairement à l'Occidental enfermé dans un temps linéaire vidé de sens, les Mayas, eux, "naturellement "d'une part - et "culturellement", d'autre part - par la transmission de paroles de génération en génération - sont immergés dans la Tradition orale du Calendrier Sacré, le Tzolkin tandis que le Calendrier Civil, le Haab, rythme les jours de la vie quotidienne. Quant au Compte Long ou plus exactement Majeur, c'est pour eux une évidence de haute antiquité inscrite sur les stèles de leurs centres cérémoniels dont discutent et disputent, loin d'eux, les érudits occidentaux...
Les Mayas savent au sens noble de savoir que leur destinée est "déterminée" par le microcosme temporel du Tzolkin c'est à dire les 260 jours du cycle maya de gestation dans le ventre maternel à l'instar duquel se trouve la planète Terre à l'échelle du macrocosme temporel du Grand Cycle de 26 000 ans. La place qui est la leur sur le Tzolkin est donnée de par la position du point alpha adopté sur le compte Long ou "Cuenta Larga"...
C'est que les Traditions orales mayas du Chiapas et du Guatemala sont bel et bien vivantes.
Ils sont directement et de plein pied en connexion avec les Deuxième et Troisième Dimensions Temporelles - celles des Hautes Terres du Guatemala ou du Chiapas notamment Palenque au MexIque.
http://mayasacres.blogspot.com/2009/11/calendrier-maya-2012-la-fin-du-monde-ou.html

L'important, c'est le Temps du Non-Temps : l'immanence dans les Quatre Eléments. Il s'agit fondamentalement d'un rapport instantané, immédiat et profond avec la Mère Terre "TONANTZIN", le Père Soleil "KINICH-AHAU" et le Cosmos "HUNAB'KU" - Ici et Maintenant.Mais en Occident , nous sommes loin "et naturellement et culturellement"de ce Temps Hors du Temps des Mayas . Il nous faut donc d'abord nous "déprogrammer" de notre identification à nos schémas temporels.
La première démarche consistera à adopter pour son usage propre un Calendrier de 13 cycles de 28 jours + 1 Jour Hors du Temps. Connaître son glyohe solaire et son totem lunaire, apprendre à travailler avec ses énergies soli-lunaire au quotidien - voilà le meilleur chemin pour se familiariser avec le Temps des Mayas - ce sera la découverte de sa Première Dimension Temporelle.




Ce n'est qu'une fois assimilé et maîtrisé cet instrument calendaire conçu tout spécialement pour l'Occident qu'il deviendra possible de s'initier à l'authentique Tradition calendaire des Mayas intrinsèquement liée au Compte Long :
- invitation à découvrir son Nahual selon les Quichés des Hautes Terres du Guatemala qui relève de la Seconde Dimension Temporelle.
- initiation au Sacré de Palenque du Mexique : la Troisième Dimension Temporelle.
Mais qu'il s'agisse de cette invitation à découvrir la magie de son Nahual ou de cette initiation au Sacré de Palenque, il ne faudra pas confondre les cartes géographiques et les territoires : en effet, les dimensions magique et sacrée relèveront finalement d'un appel intérieur à se rendre en terres mayas.
"On ne peut goûter la galette de maïs en se contentant seulement d'en contempler l'image ou le mot", c'est sûr.
Comme dit le proverbe , "quand on pointe la lune du doigt, l'idiot regarde le doigt"...




Institut Francophone des Arts et Disciplines Mayas
Association Europe Mexique International

Copyright Simeth-Maya de Palenque et Guerrero Rojo