Suivre l actualité du Blog dans votre boîte mail / Entrez votre courriel

jeudi 26 février 2009

La Pierre Solaire Aztèque et les Médaillons Aztèques"Simeth-Maya"



La Pierre du Soleil : le Calendrier Aztèque


Notre Médaillon Calendrier Aztèque représentant la Pierre Solaire est en argent massif 9.5 et gravé à la main, diamètre de 4,5 cm.






Le Calendrier Aztèque s’appelle la Pierre du Soleil : c’est un synchronisateur du Temps, un hymne à la gloire de la Vie : véritable cosmologie planétaire et stellaire, signes astrologiques et directions cardinales jalonnent ses 7 plus 1 = 8 couronnes successives.
Cette Pierre Solaire aurait permis au Haut Clergé Aztèque de prévoir les orbes des planètes, les éclipses ainsi que d’autres phénomènes astrologiques utiles pour gouverner la vie de la Cité.
Ce Calendrier est considéré comme le symbole de la co-existence du Passage du Temps, l'Impermanent confronté à la Permanence de la Vie Eternelle. Combat perpétuel occulté au centre du système.
La Connaissance de la Sagesse contenue dans ce Calendrier organise le Temps de façon efficace grâce à des actions adéquates effectuées au moment opportun.


Les Médaillons représentant le Disque Central de la Pierre Solaire sont en Tumbaga, alliage semi-précieux précolombien, diamètre de 3 cm.




Tombac, alliage d’or et de cuivre, contenant parfois de l’argent, utilisé historiquement dans l’art précolombien.
L’industrie de la tumbaga déborde très largement, vers l’est et le nord-est, le domaine que nous venons de parcourir. — (La métallurgie en Amérique précolombienne, page 59, Paul
Rivet, Henry Arsandaux, 1946)


Par le mélange de l’or en poudre et du cuivre, les Indiens colombiens obtiennent le tumbaga teinté de vert-de-gris des ornements et des idoles. — (Mystérieux mondes incas perdus et retrouvés, page 31, Simone Waisbard, 1971)


Notre Médaillon reproduit l’image central du Centre et de la Premier Cercle.







Au centre, le Soleil, représentation de la vitalité immobile : sa langue en obsidenne , pierre sacrée aztèque, a la forme d’un couteau – symbole de l’auto-sacrifice – d’où émanent toutes les énergies. La seconde couronne constitue l’axe horizontal qu’encadrent les Quatre Eres Temporelles antérieures.

L’original fut redécouvert au XVIII siècle et appartient à l’ensemble sacré monumental dit du Temple Majeur du Zocalo de la Ville de Mexico
dont une grande partie demeure encore enseveli : le diamètre est égal à 3m 50 et pèse quelque 25 tonnes - y est gravée la date de 1479, célébration du Feu Nouveau, mais il s’agit probablement d’une réplique d’une pierre plus ancienne.

Le Calendrier marque un cycle de 52 ans qui fonctionne de part et d’autre de huit cercles concentriques.
Sur le troisième cercle les 20 jours du mois sont gravés. Le quatrième correspondrait aux rapports unissant Vénus, la planète chère aux Mayas, et le Soleil. Le cinquième aurait pour thème l’ orbite de Mars en trois fois 260 c’est à dire 780 jours. Jupiter gouverne la sixième enceinte tandis que Saturne préside la septième couronne. Ce sont les 28 petits signes saturniens qui seront les vertèbres des deux serpents de l’ultime couronne : la Voie Lactée – fin du monde manifesté visible en expansion jusqu’à constituer la totalité absolue. Totalité représentée par les deux serpents découpés en 13 segments  : axe vertical du Calendrier et date de naissance de l ‘Année Nouvelle.
Pour commander ces Médaillons :
- appelez directement le : 0469600654
- courriel :SIMETHMAYA@GMAIL.COM
Article publié conjointement sur le Blog Le Monde.Fr